Urbanisme Lumière

Les Outils de planification :

 

Programme de rénovation & Plan de renouvellement :

Il est l’outil le plus couramment utilisé en terme de planification. Il en est le premier degré de la planification en éclairage public.

Issu d’un constat du Diagnostic de vétusté d’un ou plusieurs quartiers, il permet l’organisation du remplacement des luminaires de manière planifiée dans le temps et l’espace.

Les études photométriques des secteurs sont nécessaires pour les optimisations des futures installations.

La rénovation oblige une redistribution des points lumineux pour se conformer aux études.

Le réseau d’alimentation électrique doit être mis en conformité lors de telles opérations.

Chaque réalisation est vérifiée par un organisme de contrôle agréé indépendant délivrant une attestation de conformité photométrique de l’installation.

Schéma Directeur d’Aménagement Lumière (SDAL) :

Souvent utilisé en terme de planification, le SDAL a pour but de fournir au Maître d’Ouvrage des propositions d’éclairages et d’ambiances cohérentes, établies sur la base de critères pertinents, qu’ils soient d’ordre historique, urbanistique, socio­-économique, architectural, technique ou financier. La finalité du schéma directeur est d’offrir à la ville, une identité nocturne originale, valorisante et attractive, représentative de sa réalité et respectueuse de son passé, grâce à l’éclairage public.

Respectant la norme NF EN 13-201, il donne les lignes directrices avec des valeurs d’éclairement et luminance souhaitées sur les différentes typologies de voies de la commune.

Les sites particuliers pourront être traités de manière plus qualitative voire mis en valeur suivant leurs intérêts.

Plan Lumière :

Dans le prolongement du SDAL, il définit de manière précise les principes d’éclairement de toutes les voies de la commune.

Les contraintes du site d’étude, une fois identifiées, s’estompent afin de valoriser uniquement le nécessaire. Les jeux d’ombre et de lumière, de contraste, de couleur sont particulièrement travaillés tant sur le bâti que sur les cheminements ou  le site particulier. Le mobilier lumière et ses caractéristiques en terme d’esthétique, de puissance, de températures de couleurs confortent ou redonnent une identité à l’espace traité.

S’appuyant sur des atouts architecturaux, patrimoniaux, historiques, cultuels, socio-économiques, culturels ou sportifs du territoire, le plan lumière à la mise en valeur. A travers un principe de charte lumière, il a pour vocation de donner une identité nocturne singulière à la ville. Cette mise en valeur peut accompagner un territoire riche urbanistiquement, trancher, apporter un attrait pas toujours perceptible de l’espace urbain. Nous pouvons être proche d’un Schéma touristique nocturne tel un circuit de visite.

Le schéma a pour but de fournir au maître d’ouvrage des propositions d’éclairages et d’ambiances cohérentes, établies sur la base de critères pertinents de la perception urbaine.

La finalité du schéma directeur est d’offrir à la ville, une identité nocturne originale, valorisante et attractive, représentative de sa réalité et respectueuse de son passé, grâce à l’éclairage. Le périmètre d’étude peut être traité à plusieurs échelles, du quartier, de l’hypercentre, du cœur de ville historique, voire de la métropole entière.

Urbanisme Lumière AFE

Remonter